2 février 2017 Hypapante

Hypapante ou Rencontre de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ

Grandes vêpres

Lectures

1. Lecture du Livre de l'Exode

Le Seigneur parla à Moïse, le jour-même où il fit sortir les enfants d'Israël de la terre d'Egypte, il lui dit : Consacre-moi tout premier né, tout premier-né qui ouvre le sein maternel, parmi les enfants d'Israël. Moïse dit au peuple: Souvenez-vous de ce jour où vous êtes sortis d'Egypte, de la maison de servitude, car le Seigneur vous en a fait sortir par la force de sa main. Vous garderez sa loi. Et lorsque le Seigneur Dieu vous aura introduits sur la terre Cananéens, comme il l'a juré à vos pères, vous consacrerez au Seigneur tout enfant mâle qui ouvre le sein maternel. Et si ton fils te demande plus tard ce que cela signifie, tu lui diras : C'est qu'à main forte le Seigneur nous a faits sortir de la terre d'Egypte, de la maison des servitudes; et comme Pharaon s'obstinait à ne point nous partir, le Seigneur a fait mourir tous les premiers-nés en Egypte, ceux des hommes et ceux des animaux. Voilà pourquoi je sacrifie au Seigneur tout mâle qui ouvre le sein parmi les animaux et je rachète tout premier-né de mes fils. Ce sera comme un signe sur ta main, un mémorial devant tes yeux; car ainsi parle le Seigneur tout-puissant : Le premier-né de tes fils, tu me le donneras. Et tout enfant mâle qui naîtra sera circoncis le huitième jour. Et pendant trente-trois jours il n'entrera pas dans le sanctuaire de Dieu auprès du prêtre, jusqu'à ce que soient accomplis les jours de purification de sa mère. Après quoi, elle offrira au Seigneur un agneau d'un an sans défaut, pour l'holocauste, et un jeune pigeon ou une tourterelle, qu'elle apportera au prêtre devant la porte de la Tente du Témoignage; ou bien, à leur place, elle offrira au Seigneur deux jeunes pigeons ou deux tourterelles. Et le prêtre accomplira le rite d'expiation. Car ils me sont offerts en offrande, parmi tous les fils d'Israël, je me les suis attribués et consacrés, à la place des premiers-né des Egyptiens, le jour où j'ai frappé tout premier-né en Egypte, tant de l'homme que du bétail, dit le Seigneur, le Saint d'Israël.

Prophétie d'Isaïe

L'année de la mort du roi Ozias, le vis le Seigneur assis sur un trône élevé et le temple était rempli de sa gloire. Des Séraphins se tenaient autour de lui, ayant chacun six ailes, deux pour se couvrir la face, deux pour se couvrir les pieds et deux pour voler. Leurs voix se répondaient et disaient : Saint, saint, saint est le Seigneur Sabaoth, toute la terre est remplie de sa gloire.

A ce cri les portes tremblèrent sur leurs gonds, et le temple se remplit de fumée. Je dis : malheur à moi, je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures. J'habite au sein d'un peuple aux lèvres impures, et cependant j'ai vu de mes yeux le Roi, le Seigneur Sabaoth.

Mais l'un des Séraphims fut envoyé vers moi; il tenait en mains une braise qu'il avait prise sur l'autel avec une pincette; il m'en toucha la bouche et dit : Maintenant que ceci a touché tes lèvres, ton péché est enlevé, ta faute est effacée. J'entendis alors la voix du Seigneur disant : Qui enverrai-je, qui marchera vers ce peuple? Je répondis : me voici, envoie-moi. Il me dit : Va, et dis à ce peuple : Tendez l'oreille, mais pour ne pas comprendre, ouvrez les yeux, mais pour ne point voir. Car le coeur de ce peuple est appesanti, ils sont durs d'oreille, ils ont les yeux fermés, de peur que leur yeux ne voient, que leurs oreilles n'entendent, que leur coeur ne comprenne, qu'ils ne se convertissent et ne soient sauvé .

Je demandai ; jusques à quand Seigneur? Il me répondit jusqu'à ce que les villes soient dévastées et sans habitants, les maisons sans personne, la campagne déserte, jusqu'à ce que le Seigneur ait chassé les gens et que la solitude soit grande dans le pays. 

Prophétie d'Isaïe

Voici que le Seigneur est assis sur une nuée légère; il vient en Egypte, et les idoles de l'Egypte tremblent devant lui. Les Egyptiens sentent leur coeur défaillir, leur esprit est troublé profondément car je vais briser leur détermination, je livrerai l'Egypte aux mains de maîtres sévères, dit le Seigneur Sabaoth. Les Egyptiens boiront l'eau du bord de mer, le fleuve tarira et se desséchera. Ainsi parle le Seigneur : Où sont-ils donc, te sages? Qu'ils te révèlent, qu'ils te fassent savoir ce qu'a décidé le Seigneur Sabaoth au sujet de l'Egypte. Ce jour-là, les Egyptiens seront comme des femmes, ils trembleront d'effroi en voyant la main du Seigneur Sabaoth, la main qu'il lèvera contre eux. Ce jour-là il y aura un autel élevé au Seigneur en pleine Egypte et, sur sa frontière une stèle dédiée au Seigneur. Ce sera un signe à jamais pour le Seigneur, au pays d'Egypte. Lorsque, sous l'oppression, ils crieront vers le Seigneur, il leur enverra un homme qui les sauvera. Le Seigneur sera connu des Egyptiens, et les Egyptiens connaîtront le Seigneur en ce jour-là, ils le serviront par des sacrifices e des offrandes, ils lui feront des voeux et les accompliront.

 

Matines

Evangile selon saint Luc

En ce temps-là, il y avait à Jérusalem un homme du nom de Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint reposait sur lui. Il lui avait été révélé par l'Esprit-Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint donc dans le temple, poussé par l'Esprit, et, lorsque les parents apportèrent l'enfant Jésus pour accomplir à son égard les prescriptions de la Loi, il le reçut dans ses bras et bénit Dieu en disant :

Maintenant, ô Maître, laisse ton serviteur s'en aller en paix selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut, celui que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière qui se révèle aux nations et gloire de ton peuple Israël.

Liturgie

Antienne 1

Mon coeur a fait jaillir un verbe excellent, * Et je dis; mon oeuvre est pour le roi.

Refrain :  Par les prières de la Mère de Dieu ...

Ma langue est le roseau d'un scribe agile : Tu es beau, le plus bel enfant des hommes.

La grâce est répandue sur tes lèvres, * aussi tu es béni du Seigneur à jamais.

Antienne 2

Ceins ton épée, vaillant, à ton côté * chevauche dans l'éclat de ta royale splendeur. 

Refrain : Sauve-nous, ô Fils de Dieu, porté sur les bras du juste Siméon, nous t chantons : alléluia.

Défends la vérité * la bonté, la justice

Tes flèches sont aiguës, voici les peuples sous ta loi * ils perdent coeur les ennemis du roi.

Ton trône ô Dieu, est pour les siècles des siècles * sceptre de droiture, le sceptre de ton règne.

Gloire ... Maintenant... Fils unique et Verbe de Dieu qui es immortel...

Antienne 3

Ecoute ma fille, regarde et tends l'oreille * oublie ton peuple et la maison de ton père.

Tropaire

Réjouis-toi, Pleine de grâce, Vierge Mère de Dieu, * car de toi s'est levé le Soleil de Justice, * le Christ notre Dieu, illuminant ceux qui étaient dans les ténèbres * Réjouis-toi aussi juste vieillard Siméon * car dans te bras tu as porté le libérateur de nos âmes* qui nous permet de prendre part * à sa divine Résurrection.

 

Les plus riches du peuple * rechercheront ta faveur.

Je célébrerai ton nom d'âge en âge * que les peuples te louent dans les siècles des siècles.

Epître aux Hébreux.

Frères, sans aucun doute, c'est l'inférieur qui est béni par le supérieur. De plus, dans le cas des Lévites, ceux qui perçoivent les dîmes sont des hommes mortels, tandis qu'au témoignage de l'Ecriture, Melchisédech semble vivre toujours. Enfin Lévi lui-même, lui, qui perçoit la dîme, se trouve pour ainsi dire l'avoir payée en la personne d'Abraham, car déjà il était en germe dans les reins de son aïeul, lorsqu'à sa rencontre se porta Melchisédech. Si donc la perfection était réalisée par le sacerdoce lévitique, sur lequel repose la loi donnée au peuple, quel besoin y avait-il encore que se présentât un autre prêtre, selon l'ordre de Melchisédech, et non plus selon l'ordre d'Aaron? Car nécessairement, si l'on change le sacerdoce, on doit aussi changer la Loi. De fait, celui à qui s'appliquent ces paroles appartenait à une autre tribu, où personne ne fut jamais affecté au service de l'autel. Et il est notoire que notre Seigneur est issu de la tribu de Juda, sur le sacerdoce de laquelle Moïse n'a rien dit. Cela devient encore plus évident si cet autre prêtre, qui apparaît à la ressemblance de Melchisédech, ne l'est pas devenu selon une loi qui regarde la chair, mais selon le pouvoir d'une vie sans fin. C'est en effet, le témoignage que Dieu lui rend. "Tu es prêtre à jamais selon l'ordre de Melchisédech."

Evangile selon saint Luc.

En ce temps-là, les parents de l'enfant Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, ainsi qu'il est écrit dans la Loi du Seigneur : "Tout enfant mâle premier-né sera consacré au Seigneur, et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la Loi du Seigneur : "Tout enfant mâle premier-né sera consacré au Seigneur" et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, un couple de tourterelles ou deux jeunes pigeons. Or, il y avait à Jérusalem un homme du nom de Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit saint reposait sur lui. Il lui avait été révélé par l'Esprit Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint donc dans le temple, poussé par l'Esprit et, lorsque les parents apportèrent l'enfant Jésus pour accomplir à son égard les prescriptions de la Loi, il le reçut dans ses bras et bénit Dieu en disant : Maintenant ô Maître laisse ton serviteur s'en aller en paix selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut, celui que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière qui se révèle aux nations et gloire de ton peuple Israël. Joseph et la mère de l'enfant étaient émerveillés des paroles prononcées à son sujet. Siméon les bénit et dit à Marie, sa mère : L'enfant que voici sera cause de chute et de relèvement pour un grand nombre en Israël et deviendra un signe qui sera contesté; jusqu'en ton âme passera le tranchant de l'épée; ainsi de bien des coeurs se dévoileront les pensées.

Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanouel, de la tribu d'Aser. Demeurée veuve après sept ans de mariage, elle était parvenue au grand âge de quatre-vint-quatre ans et ne quittait pas le Temple, servant Dieu par le jeûne et la prière nuit et jour. Survenant, elle aussi, à ce même moment, elle se mit à louer Dieu et parla de l'enfant à tous ceux de Jérusalem qui attendaient la rédemption.

Lorsqu'ils eurent accompli tout ce qui était conforme à la Loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur cité de Nazareth. Et l'enfant grandissait et se fortifiait en esprit, il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu reposait sur lui. 

 

²



02/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion