1 mai 2016 6e dimanche de Pâques ; Dimanche de ll'Aveugle-né

communion du clergé.jpg
6e dimanche de Pâques

Dimanche de l'Aveugle-né

Evangile

Jean 9.1-38

En ce temps-là, Jésus vit en passant un homme qui était aveugle de naissance. Ses disciples lui demandèrent ; "Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents pour qu'aveugle il soit né?"

Jésus  répondit:

"Ni lui, ni ses parents, mais c'est pour qu'en lui se manifestent les oeuvres de Dieu. Tant  qu'il fait jour, il me faut faire les oeuvres de celui qui m'a envoyé; la nuit vient où nul ne peut travailler; tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde."

Cela dit, il cracha à terre, fit de la boue avec sa salive, en enduisit les yeux de l'aveugle et lui dit ;

"Va te laver à la piscine de Siloé,' c'est-à-dire à la piscine de l'envoyé.  

L'aveugle s'en alla, se lava et il revint, voyant clair.

Les voisins et les gens habitués à le voir mendier auparavant dirent alors : "N'est-de pas celui qui se tenait toujours là à mendier? les uns disaient : C'est lui. Les autres disaient : non, mais il lui ressemble. Mais lui, il affirmait; "C'est bien moi!"Ils lui dirent alors : Comment donc tes yeux se sont-ils ouverts? Il répondit ; "Celui qu'on appelle Jésus a fait de la boue, m'en a enduit les yeux et m'a dit :" Va te laver à Siloé, alors, je suis parti, je me suis lavé et j'ai vu clair. Ils lui dirent où est-il? Il répondit "je ne sais pas.

On amène Jésus aux pharisiens l'ancien aveugle. Or c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. Les pharisiens lui demandèrent alors à leur tour comment il avait recouvré la vue. Il leur dit; Il m'a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. Certains des pharisiens disaient : Cet homme ne vient pas de Dieu, puisqu'il n'observe pas le sabbat; d'autres répliquaient : Comment un pécheur pourrait-il faire des miracles pareils? Ils étaient divisés. Alors ils s'adressèrent encore une fois à l'aveugle : "Et toi, que dis-tu de lui, de ce qu'il t'a ouvert les yeux? L'homme répondit :"C'est un prophète ! ".

Cependant les Juifs ne voulaient pas croire que cet homme eût été aveugle et qu'il eût recouvré la vue, avant d'avoir convoqué ses parents; il leur demandèrent ; "Cet homme est-il bien votre fils, dont vous dites qu'il est né aveugle? Comment se fait-il qu'il voit maintenant? Ses parents répondirent ; "Nous savons que c'est notre fils et qu'il est né aveugle; mais comment il y voit maintenant et qui lui a ouvert les yeux, nous n'en savons rien; interrrogez-le, il est assez grand pour s'expliquer!

C'est par crainte des Juifs que ses parents parlèrent ainsi; car les Juifs s'étaient déjà mis d'accord pour exclure de la synagogue quiconque reconnaîtrait Jésus pour le Christ.

Les Juifs le convoquèrent donc une seconde fois et lui dirent : "Rends gloire à Dieu ! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. Il répondit : " Si c'est un pécheur , je ne sais pas, ce que je sais, c'est que j'étais aveugle et qu'à présent je vois. " Ils lui dirent alors : "Toi, tu es disciple de cet homme nous, c'est de Moïse que nous sommes les disciples. Moïse nous savons que Dieu lui a parlé, mais lui, nous ne savons pas d'où il est. L'homme répondit ; "C'est là justement la chose étonnante que vous ne sachiez pas d'où il est, alors qu'il m'a ouvert les yeux. Jamais on a  ouï dire que quelqu'un ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance. Si cet homme-là ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. Ils lui répondirent : "De naissance tu n'es que péché et tu nous fais la leçon ! Et ils le chassèrent dehors. Jésus l'apprit et le rencontrant, il lui dit "Crois-tu au Fils de Dieu? Il lui répondit ; Et qui est-il Seigneur, pour que je croie en lui? Jésus lui dit ; Tu le vois c'est lui qui te parle. Alors il dit "Je crois Seigneur, et il se prostena devant lui.

 


 

 

  

Actes des Apôtres

16.16-34

En ces jours-là, les apôtres se rendaient à la prière. Lorsque vint à leur rencontre une jeune servante douée d'un esprit divinateur et qui, par ses oracles, procurait à ses maîtres un grand profit. S'étant mise à la suite de Paul et de Silas, elle ne cessait de crier :" Ces gens-là sont des serviteurs du Dieu Très-Haut qui nous annoncent une voie de salut! Et elle  fit cela pendant plusieurs jours. A la fin, Paul excédé, se retourna et dit à l'esprit :" au Nom de Jésus-Christ je te l'ordonne de la quitter. Et l'esprit sortit d'elle au même instant. Alors ses maîtres voyant disparaître leur espérance de profit, s'en prirent à Paul et à Silas, les menèrent sur la place publique devant les magistrats et les présentèrent aux commandants. "Ces gens-là dirent-ils sèment le trouble dans notre cité, ce sont des juifs et ils proposent des mœurs qu'il ne nous est pas permis d'accepter ni de suivre. A nous les Romains !  Alors la foule s'ameuta contre eux, les commandants leur firent arracher leurs vêtements et ordonnèrent de les fustiger. Quand ils eurent reçu beaucoup de coups, il les fit jeter en prison, et recommandèrent au geôlier de les garder avec soin. Celui-ci, vu l'ordre reçu, les jeta dans le cachot le plus sur  et leur mit des entraves aux pieds. Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et louaient Dieu, et les autres prisonniers les écoutaient.

Soudain se produisit un grand tremblement de terre, dont la violence ébranla les fondements de la prison au point que toutes les portes s'ouvrirent et  les liens de tous les prisonniers se trouvèrent détachés. Tiré de son sommeil et voyant ouvertes les portes de la prison, le geôlier  sortit son glaive et il allait se tuer, pensant que les évadés s'étaient échappés. Mais Paul à grand cri, l'intepella et lui dit "ne te fais aucun mal car nous sommes tous ici !  Ayant demandé de la lumière, le geôlier accourut et tout tremblant, se jeta aux pieds de Paul et de Silas. Puis il les fit sortir et leur demanda "Messeigneurs que faut-il faire pouir être sauvés? " Ils lui dirent "crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvés toi et les tiens ! Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans la maison.

A l'heure même, en pleine nuit, le geôlier les prit avec lui leur lava les plaies, puis aussitôt se fit baptiser, lui et les siens. Après quoi il les fit monter dans sa maison pour dresser une table et se réjouir avec tous les siens d'avoir cru en Dieu. 


  

 

 



24/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion