Evangile du 4 août 2013 Mt 18.23-35

Evangile selon saint Matthieu 18.23-35

Le Seigneur dit cette parabole: Il en va du Royaume des Cieux comme d'un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. L'opération commencée, on lui en amena un qui devait dix mille talents. Cet homme n'ayant pas de quoi rendre, le maître donna l'ordre de le vendre avec sa femme, ses enfants et tous ses biens et d'éteindre ainsi sa dette. Le serviteur alors se jeta à ses pieds et il s'y tenait prosterné en disant: "Consens-moi un délai, et je te rendrai tout." Apitoyé, le maître de ce serviteur le relâcha et lui fit remise de sa dette.

En sortant, ce serviteur rencontra un de ses compagnons, qui lui devait cent deniers; il le prit à la gorge et le serrait à l'étrangler, en lui disant

"Rends tout ce que tu dois".

Son compagnon alors se jeta à ses pieds et il le suppliait en disant :

"Consens-moi un délai, et je te rendrai".

Mais l'autre n'y consentit pas; au contraire, il s'en alla le faire jeter en prison, en attendant qu'il eût remboursé son dû.

 

Ses compagnons, témoins de cette scène, en furent bien navrés, et ils s'en allèrent raconter toute l'affaire à leur maître.

Alors celui-ci le fit venir et lui dit:

"Serviteur méchant, toute cette somme que tu me devais, je t'en ai fait remise, parce que tu m'as supplié: ne devais-tu pas, toi aussi, avoir pitié de ton compagnon, comme moi j'ai eu pitié de toi?"

 

Et, dans son courroux, son maître le livra aux tortionnaires, en attendant qu'il eût remboursé tout son dû.

C'est ainsi que vous traitera aussi mon Père céleste, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du coeur.

 



03/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres