Evangile du dimanche 11 octobre 20e dimanche après la Pentecôte, 3e après la Croix

20e dimanche après la Pentecôte

3e après la croix

Dimanche des Pères du VIIe concile Oecuménique

Evangile

7.11-16

 

En ce temps-là, Jésus se rendit dans une ville appelée Naïm. Ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec lui. Or, quand il fut près de la porte de la ville, voilà qu'on portait en terre un mort, un fils unique dont la mère était veuve; et il y avait avec elle une foule considérable des gens de la ville. A sa vue, le Seigneur eut pitié d'elle et lui dit ;"Ne pleure pas." Puis, s'approchant, il toucha le cercueil et les porteurs s'arrêtèrent. Alors il dit;

"Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi".

Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler.

Puis Jésus le rendit à sa mère.

Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en  disant ;

"Un grand prophète a surgi parmi nous et Dieu a visité son peuple."

 

 


 

Apôtre

 

Galates 1.11-19

Frères, il faut que vous le sachiez l'Evangile que je proclame n'est pas d'humaine composition, et ce n'est pas d'un homme que je l'ai reçu ou appris, mais par une révélation de Jésus-Christ. Certainement vous avez entendu parler de ma conduite passée, dans le judaïsme, lorsque je cherchais à détruire l'Eglise de Dieu par une farouche persécution: en défenseur acharné des traditions ancestrales, j'allais plus loin dans le judaïsme que la plupart des Juifs de ma génération. Mais Dieu, qui m'avait mis à par dès le sein maternel et qui, dans sa grâce, m'avait appelé, trouva bon de mettre en moi la révélation de son Fils, pour que je l'annonce parmi les païens.

Alors, aussitôt, sans consulter personne, sans monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient apôtres avant moi, je suis parti pour l'Arabie et, de là, je revins à Damas. Puis, au bout de trois ans,  je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours avec lui. . Et je n'ai pas vu d'autres apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur.

 


Prokimênon
Chantez pour notre Dieu, chantez * chantez pour notre roi chantez.              VV            Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu en éclats de Joie.                                                                                                                         
  Alleluia
En toi Seigneur, j'espère : qu'à jamais je ne sois déçu. VV Sois pour moi le Dieu qui me protège, la forteresse où se trouve le salut.

 

 

 

grande entrée.jpg

 

grande entrée

 

 

 

 

 

 



05/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres