Fêtes du mois de mai

Les fêtes liturgiques byzantines du mois de mai

1er mai

Prophète Jérémie

650 avant Jc

Bata le Perse

Martyr Philosophe

sous le rège de Dèce 250 pcn
 
En Russie de Kiev
 
Macaire métropolite de Kiev
XVe s.
 
Gérasime de Boldina
Smolensk sous le règne de Basile III XVIe s.
 
                                          2 Mai
S Athanase le Grand archevêque d'Alexandrie
fêté le 18 janvier en mémoire principale
 
Hespérios, Zoé, Cyriaque Théodule
famille martyr sous Adrien en 124
 
                                                  3 Mai
Timothée et Maure
Martyrs à Thèbes  sous Dioclétien en 304
 
En Russie de Kiev
Théodose higoumène de la Laure des grottes de Kiev fondateur du cénobitisme en Ryussie de Kiev XI e s.
 
 
                                                              4 mai
Ste Maryr Pélagie de Tarse
sous Dioclétien
Père Nicéphore fondateur du monastère Médikion
Constantinople VIIIe s
S Athanase Evêque de Corinthe
sous Constantin VIII (928-945) et Basile I (976-1025)
Nicéphore l'Hésychaste
Mont Athos XIIIe s
 
En Russie
Clément, Cyrille, Nicéphore Nicetas et Isaac Alfanov, tous frères XIIe s, fondateur du monastère à Novgorod de Sokolnitski
                                             5 mai
Irène martyre
sous Constantin
Euthyme le Thaumaturge évêque de Madyos
Xe s.
En Russie
Michel de Radonège
XIVe s
                                                 6 mai
Job
personnage biblique
Barbaros martyr
sous Julien l'Apostat en Germanie
Séraphim de Dombos
 XVI e s
                                                                           7 mai
Apparition dans le ciel de Jérusalem de la sainte Croix, le 7 mai 346
Saints Codrat, Rufin et Saturnin de Nicomédie martyrs
sous Dèce
Martyr Acace
sous Maximien (305)
En Russie
Père Nil de la Sora
1433-1508 réformateur de la vie monastique
                                                              8 mai
Jean le théologien apôtre et évangéliste
Arsène le Grand
Iv e s.
 En Russie
Arsène le Laborieux de la Laure de Kiev
XIXe s.
Arsène de Novgorod
XIV e s.
                                                    9 mai
Isaïe
Proph!te biblique
VIIe s ACN
Christophe de Callinique
martyr sous Dèce
Nicolas le Nouveau
Martyr des arabes
Saint Nicolas de Myre à Bari
                                                10 mai
Saint Apôtre Simon le Zélote
Martyr Alphius et ses compagnons
sous Licinius (320)
En Russie
Simon évêque de Souzdal
XIIIe s.
                                                   11 mai
Martyr Mocius
en Macédoine sous Dioclétien
Inauguration de la ville de Constantinople en 330
Saints Cyrille et Méthode, égaux aux apôtres, illuminateurs des slaves

Ces nouveaux apôtres naquirent dans une famille noble de Thessalonique, ville squi se trouvait au carrefour des peuples, avait suvi en ce IXe siècle, de fortes influences slaves. Dès leur enfance, les deux frères avaient été en contact avec les populations slaves installées dans la région, apprenant leur dialecte et s'accoutumant à leurs moeurs. Méthode, l'aîné, né en 815, était d'un caractère calme et doux. Il acquit de solides connaissances juridiques et montra rapidement de bonnes aptitudes dans l'administration, de sorte qu'on lui accorda le gouverment d'une province oµ résidaient des slaves. Toutefois, au bout de plusieurs années, il réalisa qu'il ne convient pas de perdre son temps en se souciant de choses qui n'ont pas de valeur éternelle". et démissionna. Fuyant le monde comme le oasseur échappe ay filet de l'oeiseleur, il gagna le prestigieux centre monastique du Mont Olympe de Bithinye, où il devint un moine exemplaire, tant pas son obéissance et son amour de la prière que pour son application à kl'étude des lettres sacrées.

Constantin né lui, en 827, avait été doté par Dieu d'une intelligence et d'une mémoire exceptionnelle et dès son plus jeune âge il rêvait de prendre pour épouse, non pas une belle princesse, mais la Sagesse de Dieu, tel un nouveau Salomon. A l'âge de 14 ans il avait appris par coeur des ppoèmes de saint Grégoire ke Théologien et c'était avec larmes qu'il suppliait les professeurs de lui enseigner la grammaire afin d'en ^énétrer le sens. La renommée des talents du jeune garçon arvint jusqu'au tout-puissant logothète Théoctiste (fêté le 20 novembre) qui le fit venir à Constantinople et le prit sous sa protection. Constantin compléta rapidement ses connaissances générales et fut initié aux sciences supérieures par les meilleurs maîtres du temps : Léon le Mathématicien et saint Photios dont il devint le disciple bien-aimé. Auprès de Photios, il apprit quelle est la vraie sagesse, c'est-)-dire "la connaissance des choses divines et humaines, qui enseigne à lk'homme à se coçnduire en tout à l'image et à la ressemblance de son Créateur" .   Il reçut lke surnom de "Philosophe"  et, devenu familier des plus hauts milieux de la cour, Théoctiste projetait pour lui une brillante carrière politique qu'il voulait inaugurer par un mariage avec l'une de ses nièces. Le Philoosophe le remercia de sa proposition, mais il réondit que pour lui rien d'autre ne comptait que l'acquisition de la "scienceé" et de recouvrer la gloire perdue par notre premier père.  Il partit rejoindre son frère après une entrevue avec le calife après avoir échappé à une tentative d'emprisonnement.

 
 

                                                          

                                12 mai

S Epiphane évêque de Salamine en Chypre 
 
 
 
 


30/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion