Saint Silouane II

Quelques enseignements de saint  Silouane

 

Le Seigneur nous appelle malgré nos péchés.

Le Seigneur est venu sur terre pour nous élever là où il demeure ainsi que sa Très pure Mère, qui le servit sur terre pour notre salut et où se trouvent aussi ses disciples et ceux qui l'ont suivi. C'est là que le Seigneur nous appelle malgré nos péchés.

 

 

.

Là nous verrons les saints Apôtres qui sont dans la Gloire pour avoir annoncé l'Evangile; là nous verrons les saints Prophètes et les Evêques et Docteurs de l'Eglise: là, nous verrons les vénérables moines qui ont lutté dans le jeûne pour trouver l'humilité ; là sont glorifiés les Fols en Christ, car ils ont vaincu le monde

 

Là sont glorifiés tous ceux qui se sont vaincus eux-mêmes, qui ont prié pour le monde entier et qui ont porté la souffrance du monde, car ils étaient pleins de l'amour du Christ, et l'amour ne souffre pas la perte même d'une seule âme.

C'est là que mon âme veut demeurer. Mais rien d'impur n'y pénètre: on ne peut arriver là que par de grandes souffrances, avec un esprit brisé et d'abondantes larmes. Seuls les enfants qui ont gardé la grâce du saint Baptême y parviennent sans douleur; là, par  le Saint-Esprit, ils connaissent le Seigneur.

Si tu ne m'étais pas apparu, je ne pourrais pas te chercher ainsi

Depuis mon  enfance, j'aimais le monde et sa beauté. J'aimais les arbres et les jardins  verdoyants, j'aimais les plaines et toute la belle création de Dieu. J'aimais regarder la clarté des nuages, les voir passer dans les hauteurs azurées. Mais depuis que j'ai connu mon Seigneur et qu'il a captivé mon âme, tout a changé en moi. Je ne veux plus regarder ce monde, car mon âme est sans cesse attirée vers le monde où vit le Seigneur. Comme l'oiseau désire s'envoler de sa cage étroite vers les bosquets touffus, ainsi mon âme brûle du désir de voir à nouveau le Seigneur. Elle languit après lui et crie :

 

" Où demeures-tu, ma lumière ? Tu vois, je te cherche avec des larmes.

Si tu m'étais apparu, je ne pourrai pas te chercher ainsi. Mais tu m'as trouvé,  moi pécheur et tu m'as fait connaître ton amour. Tu m'as donné de voir que ton amour pour nous t'a conduit sur la Croix, et que dans les souffrances tu  es mort pour nous. Tu m'as donné de connaître que, par amour, tu es descendu des Cieux sur la terre, et même jusqu'en enfer, pour que nous voyons ta gloire."

Tu as eu pitié de moi et tu m'as montré ton visage; et maintenant mon âme a soif de toi, Seigneur. En rien elle ne trouve de repos, ni le jour ni la nuit. Et je pleure comme un petit enfant qui a perdu sa mère.

Mais un enfant, oubliera sa mère, et une mère oubliera son enfant lorsqu'ils te verront ; l'âme en te voyant oublie le monde entier. De même, mon âme, est attirée vers toi elle aspire à toi et ne veut plus voir la beauté de ce monde.

Lorsque dans l'Esprit Saint l'homme connaît la Mère de Dieu, lorsque dans l'Esprit Saint il devient parent des Apôtres, des Prophètes, des saints évêques des saints moines, de tous les saints et de tous les justes, alors il est irrésistiblement attiré vers cet autre monde, et ne peut s'arrêter. Il s'ennuie dans ce monde pleure et ne peut s'arracher à la prière ; et malgré l'épuisement de son corps et son désir de se reposer sur un lit, lorsqu'il est allongé, son âme s'élance vers le Seigneur, et vers le Royaume des Saints.

 

La vieillesse est venue; mon corps s'est affaibli et veut s'étendre, mais mon esprit ne reste pas en repos. Il s'élance vers Dieu, son Père céleste. Nous sommes devenus ses proches parents par son corps et son sang très pur, et par le Saint-Esprit. Il nous a donné de connaître ce qu'est la vie éternelle. Partiellement nous avons saisi ; l'Esprit Saint est la vie éternelle. ; l'âme vit dans l'amour de Dieu, dans l'humilité et la douceur du Saint-Esprit; mais il faut donner à l'Esprit Saint un grand espace dans notre âme; pour qu'il puisse vivre en elle et que l'âme sente vraiment sa présence.

 Celui qui,  sur terre, demeure dans l'amour de Dieu par le saint-Esprit, sera aussi là-bas avec le Seigneur, car l'amour ne peut disparaître. Mais pour ne pas nous faire d'idées fausses, humilions-nous selon la parole selon la parole du Seigneur : "Soyez comme des enfants, auxquels appartient le Royaume de Dieu" (cf. Mat. 18.3)

 

Starets Silouane vie- doctrine- écrits page 269

De la prière au pardon

Celui qui aime le Seigneur se souvient toujours de lui, et le souvenir de Dieu fait naître la prière. Si tu ne te souviens pas du Seigneur, tu ne prieras pas non plus. Sans prière, l'âme ne demeurera dans l'amour de Dieu, car c'est par la prière que vient la grâce du Saint-Esprit. Par la prière, l'homme se garde du péché, car l'esprit en état de prière est absorbé par Dieu. Avec humilité, il se tient devant la Face du Seigneur que son âme connaît.

 

Mais bien entendu, un débutant a besoin d'un guide spirituel, parce qu'avant la venue de la grâce du Saint-Esprit. l'âme se garde du péché, car l'esprit en état de prière est absorbé par Dieu. Avec humilité,  il se tient devant la face du Seigneur que sa face connaît.

 

Mais bien entendu, un débutant a besoin d'un guide spirituel, parce qu'avant la venue de la grâce du Saint-Esprit, l'âme doit soutenir un grand combat avec les ennemis et ne peut pas encore reconnaître quand c'est l'ennemi qui lui apporte sa douceur. Seul peut le discerner celui qui a personnellement goûté à la grâce du Saint-Esprit. Qui a goûté au Saint-Esprit distingue la grâce à son goût.

 

Celui qui veut mener une vie de prière sans avoir de guide et pense, dans son orgueil, qu'il peut s'instruire seul dans des livres sans s'adresser à un starets, a déjà à moitié succombé à l'illusion. Quand à l'homme humble, le Seigneur l'aidera. S'il ne trouve pas de maître expérimenté, il ira chez son père confesseur, quel qu'il soit, et à cause de son humilité le Seigneur le protégera.

Pense que l'Esprit-Saint vit dans le confesseur et il te dira ce qu'il te faut. Mais si tu dis: " le confesseur vit d'une manière relâchée, comment donc le Saint-Esprit peut-il vivre en lui? - pour une pareille pensée tu auras beaucoup à souffrir, et le Seigneur t'humiliera. Et toi à coup sûr, tu tomberas dans l'illusion.

Dieu donne la prière à celui qui prie; mais la prière que nous accomplissons uniquement par habitude, sans avoir le cœur brisé à cause de nos péchés, n'est pas accueillie par le Seigneur.

 

O homme, apprends l'humilité du Christ, et le Seigneur te donnera de goûter la douceur de la prière. Si tu cherches la prière pure, sois humble, sois sobre, confesse-toi sincèrement et la prière t'aimera. Sois obéissant, soumets-toi de bon cœur aux autorités, sois content de tout et, alors ton esprit se purifiera des vaines pensées. Souviens-toi que le Seigneur te voit et sois dans la crainte de blesser ton frère; ne le juge pas, ne le peine pas, même par l'expression de ton visage, - et alors le Saint-Esprit t'aimera et t'aidera en tout.

Le Saint-Esprit ressemble à une mère pleine de tendresse. Comme une mère aime son enfant et le protège, ainsi le Saint-Esprit nous protège, nous pardonne, nous guérit, nous instruit, nous réjouit ; L'Esprit Saint est connu dans la prière accomplie avec humilité

Celui qui aime ses ennemis connaîtra sans tarder le Seigneur par l'Esprit Saint; celui, par contre, qui ne les aime pas, je ne veux même pas écrire à son sujet. Mais je le plains, car il se tourmente lui-même, fais souffrir les autres, et ne connaîtra pas le Seigneur.

Starets Silouane vie-doctrine-écrits p.274

De la nécessité de la prière

L'âme qui aime le Seigneur ne peut pas ne pas prier car elle est attirée vers lui par la grâce qu'elle a connue dans la prière.

Les églises nous sont données pour la prière ; dans les églises, on célèbre les offices selon les livres liturgiques ; mais tu ne peux pas emporter l'église avec toi et tu n'as pas toujours de livres, tandis que la prière intérieure est toujours et partout avec toi. Dans les églises, on célèbre les offices divins, et le saint-Esprit est présent: mais la meilleure église de Dieu c'est l'âme. Pour celui qui prie en son âme, le monde entier devient un temple ;  mais cela n'est pas donné à tous.

Bien des hommes prient des lèvres et aiment prier à l'aide de livres de prière. Cela est bien; le Seigneur accueille leur prière et répand sur eux sa grâce. Mais si l'on prie en pensant à autre chose, le Seigneur n'écoutera pas une telle prière.

Celui qui prie par habitude n'éprouve de changement dans sa prière, mais celui qui prie de tout son cœur connaît bien des épreuves dans la prière ; il se trouve en lutte avec l'Ennemi, en lutte avec lui-même, avec ses passions en lutte avec les hommes; et en tout cela, il s'agit d'être vaillant.

La prière incessante procède de l'amour, mais on la perd par les jugements, les vaines paroles et l'intempérance. Celui qui aime Dieu peut penser à Lui jour et nuit, car aucune occupation ne peut empêcher d'aimer Dieu. Les apôtres aimaient le Seigneur sans que le monde ne les dérange, et cependant, ils se souvenaient du monde, ils priaient pour lui et ils s'adonnaient à la prédication. Pourtant il lui dit à saint Arsène : "Fuis les hommes"; mais l'Esprit divin nous enseigne, même dans le désert, à prier pour les hommes et pour le monde entier.

 

Dans ce monde, chacun a sa tâche: l'un est roi, l'autre est patriarche, un autre cuisinier, forgeron ou instituteur, mais le Seigneur aime tous les hommes, et celui qui est pris par un plus grand amour de Dieu recevra aussi une plus grande récompense. Le Seigneur nous a donné le commandement d'aimer Dieu de tout notre cœur; de toute notre intelligence et de toute notre âme. Mais comment peut-on  aimer sans prier? C'est pourquoi l'intelligence et le cœur de l'homme doivent toujours être libres pour la prière.

On désire penser à celui que l'on aime, parler de lui, être avec lui. L'âme aime le Seigneur comme son Père et son créateur, et se tient devant lui dans la crainte, parce qu'il est le Seigneur; dans l'amour parce que l'âme reconnaît en lui son père. Il est miséricordieux, et sa grâce est plus douce que lui.

Quand tu prieras pour tes ennemis

A moins de prier pour les ennemis, l'âme ne peut avoir de paix. L'âme à laquelle la grâce de Dieu a enseigné  à prier, aime avec compassion toute créature, et tout particulièrement l'homme sur la croix, le Seigneur a souffert pour les hommes et son âme a été dans l'agonie pour chacun de nous.

 

Le Seigneur m'a appris l'amour des ennemis. Privés de la grâce divine, nous ne pouvons pas aimer les ennemis, mais l'Esprit Saint apprend à aimer; et alors on aura de la compassion même pour les démons, car ils se sont détachés du bien, ils ont perdu l'humilité et l'amour de Dieu.

Je vous en supplie, faites un essai. Si quelqu'un de vous offense, ou vous méprise,  ce qui vous appartient ou persécute l'Eglise priez le Seigneur en disant : "Seigneur, nous sommes tous tes créatures ; aie pitié de tes créatures;  et tourne-les vers le repentir." Alors tu porteras perceptiblement la grâce dans ton âme. Au commencement, force ton cœur, à aimer tes ennemis; le Seigneur, voyant ta bonne intention, t'aidera en tout et l'expérience elle-même t'instruira. Mais celui qui pense du mal de ses ennemis, l'amour de Dieu n'est pas en lui, et il n'a pas connu Dieu.

Quand tu prieras pour tes ennemis, la paix viendra sur toi ; et lorsque tu aimeras tes ennemis, sache qu'une grande grâce divine vit en toi; je ne dis pas qu'elle soit déjà parfaite; mais elle est suffisante pour le salut. Si, par contre, tu injuries tes ennemis, c'est le signe qu'un esprit mauvais vit en toi et qu'il introduit dans ton cœur de mauvaises pensées ; car, comme l'a dit le Seigneur, c'est du cœur que jaillissent les bonnes ou les mauvaises pensées.

Un homme bon pense : " tout homme qui s'éloigne de la vérité va à sa perte", et c'est pourquoi il a pitié de lui. Mais l'homme qui n'a pas appris du Saint-Esprit à aimer ne priera pas, souffrira toute sa vie pour ceux qui ne se sauvent pas; il verse de nombreuses larmes pour les hommes, et la grâce divine lui donne la force d'aimer ses ennemis. Si tu ne les aimes pas, au moins ne les rabroues pas et ne les maudis pas; et cela sera déjà un progrès. Mais si quelqu'un les maudit et les injuries; il est clair qu'un mauvais esprit vit en lui; s'il ne se repent pas, à sa mort il ira là où demeurent les esprit mauvais. Puisse le Seigneur préserver toute âme préserver toute âme d'un pareil malheur.

Comprenez, c'est si simple.  Ils sont à plaindre ceux qui ne connaissent pas Dieu ou qui s'opposent à lui; mon cœur souffre pour eux, et les larmes coulent de mes yeux. Nous pouvons clairement voir le Paradis et les tourments : nous avons connu cela par le Saint-Esprit. Et voici que le Seigneur lui-même a dit : "Le Royaume de Dieu est au-dedans de vous" (Lc, 17-21). Ainsi dès ici-bas que commence la vie éternelle ; et les tourments éternels, eux-aussi, commencent dès ici-bas.

 

L'orgueil nous fait perdre la grâce et, en même temps qu'elle, l'amour pour Dieu et l'audace dans la prière: l'âme est alors tourmentée par de mauvaises pensées et ne comprend pas qu'il faut s'humilier et qu'il faut aimer les ennemis, sans quoi on ne peut pas plaire à Dieu.

Tu dis: "l'Ennemi persécute notre Sainte Eglise. Comment pourrais-je donc l'aimer ? A cela je répondrai : "La pauvre âme n'a pas connu Dieu; elle n'a pas connu combien  il nous aime et avec quel désir il attend que tous les hommes se repentent et soient sauvés. Le Seigneur est amour; il a donné sur terre le Saint-Esprit qui apprend à l'âme à aimer les ennemis et à prier pour eux afin qu'ils soient eux aussi sauvés. C'est cela l'amour. Mais si on les juge d'après leurs actions, ils méritent un châtiment."

 

Gloire au Seigneur de ce qu'il nous aime tant et que, par le Saint-Esprit, il nous pardonne nos péchés et nous révèle ses mystères.

Starets Silouane Vie - doctrine - Ecrits pp 344-34

 

 

 Donne-nous un esprit humble

Quand l'âme est abattue, comment peut-on rallumer en elle le feu pour qu'elle brûle d'amour à toute heure? Ce feu se trouve en Dieu; le Seigneur est venu sur terre pour nous donner le feu et la grâce du Saint-Esprit. Celui qui recherche l'humilité possède aussi ce feu, car le Seigneur donne sa grâce à l'homme humble.

Il faut beaucoup d'efforts et de nombreuses larmes pour garder l'humble esprit du Christ. Sans lui, la lumière de la vie s'éteint dans l'âme, et elle meurt. On peut rapidement dessécher le corps par le jeûne; mais il n'est pas facile d'humilier l'âme de sorte qu'elle demeure constamment humble; et cela prend beaucoup de temps. Marie l'Egyptienne lutta dix-sept ans contre ses passions, comme avec des bêtes sauvages, et, alors seulement, elle trouva la paix. Et pourtant, elle avait rapidement desséché son corps, n'ayant rien, dans le désert pour se nourrir.

Nous sommes complètement endurcis et ne comprenons pas ce qu'est l'humilité ou l'amour du Christ. Il est vrai que cette humilité et cet amour ne sont connus que par la grâce du Saint-Esprit, mais n'oublions qu'il est possible de l'attirer à soi. Pour cela, il faut la désirer de toute notre âme. Mais comment puis-je désirer ce dont je n'ai pas connaissance ? Nous avons tous un peu de cette connaissance, et l'Esprit-Saint porte chaque âme à chercher Dieu.

Oh ! comme il faut demander au Seigneur de donner à l'âme humble l'Esprit Saint ! L'âme humble jouit d'une grande paix, mais l'âme orgueilleuse se tourmente elle-même. L'homme orgueilleux ne connaît pas l'amour divin, il est loin de Dieu. Il est fier d'être riche, ou instruits, ou dans la gloire, mais il ignore, le malheureux, sa pauvreté et sa ruine en ne connaissant pas Dieu. Mais le Seigneur aide celui qui lutte contre son orgueil à triompher de cette passion.

Le Seigneur a dit : "Recevez mon enseignement, car je suis doux et humble de cœur (Mat 11.29); c'est à cela que mon âme aspire jour et nuit. Je prie Dieu et je supplie tous les Saints du Ciel et vous tous qui et vous tous qui connaissez l'humilité du Christ, - priez pour moi, pour que descende sur moi l'esprit d'humilité du Christ que mon âme désire jusqu'aux larmes. Je ne peux pas ne pas le désirer car mon âme l'a connu par l'Esprit Saint; mais j'ai perdu ce don, et c'est pourquoi mon âme est triste jusqu'aux larmes.

 

Maître très clément, donne-nous un esprit humble afin que nos âmes trouvent le repos en toi.

Très sainte Mère de notre Seigneur, toi qui es miséricordieuse, prie pour que nos esprits trouvent l'humilité.

Starets Silouane Vie- doctrine - Ecrits p.282

Désirer l'Esprit Saint

Pour vivre, notre corps a besoin chaque jour de nourriture et d'air. Pour notre âme; nous avons besoin du Seigneur et de la grâce du Saint-Esprit, sans laquelle l'âme est morte. Comme le soleil réchauffe et vivifie les fleurs des champs qui se tournent vers lui, aime l'âme qui aime Dieu s'élance vers lui et trouve sa béatitude en lui; et dans sa grande joie, elle veut que tous les hommes jouissent de ce même bonheur. Le Seigneur nous a créés afin qu'au ciel nous demeurions éternellement avec lui dans l'amour.

Gloire au Seigneur et à sa miséricorde: il nous a tant aimés qu'il nous a donné le Saint-Esprit qui nous enseigne tout bien et nous donne la force de vaincre le péché. Dans sa grande miséricorde, le Seigneur nous donne sa grâce, et nous devons la garder fermement afin de ne pas la perdre; car, privé de la grâce, l'homme est spirituellement aveugle. Aveugle est celui qui amasse des trésors dans ce monde; cela montre que son âme ne connaît pas l'Esprit-Saint, ne sait pas combien il est doux, et c'est pourquoi il se laisse séduire par la terre. Mais celui qui a connu la douceur du Saint-Esprit sait qu'elle dépasse infiniment toutes choses; désormais rien sur terre ne peut l'attirer, et seul l'amour du Seigneur le tient captif. Il demeure paisiblement en Dieu et connaît la joie. Il pleure sur les hommes, parce qu'ils n'ont pas tous connu le Seigneur, il a pitié d'eux

 

Quand l'âme est dans le Saint-Esprit, elle est comblée et n'a pas la nostalgie du Ciel, car le Royaume des cieux est au-dedans de nous; le Seigneur est venu et a établi sa demeure en nous.

 

Avant d'être touché par la grâce, l'homme vit en pensant que tout est bien et en ordre dans son âme : mais lorsque la grâce le visite et demeure en lui, il se découvre tout autre; et ce n'est qu'ensuite, lorsque la grâce l'abandonne de nouveau, qu'il se rend compte que vivre sans la grâce est un grand malheur.

 

Le fils du roi alla au loin chasser dans la forêt épaisse; il se perdit et ne put retourner à son palais. Il versa d'abondantes larmes en cherchant son chemin, mais ne le trouva pas. Restant dans la forêt sauvage ; il désirait revoir le roi son père, la reine sa mère et ses frères et ses sœurs. Comment pourrait-il vivre, lui le fils du roi, dans une forêt sauvage et perdue? Il sanglotait en songeant à  sa vie d'autrefois dans le palais de son père, et regrettait amèrement d'avoir perdu sa mère.

 

C'est ainsi, et plus encore, que souffre et se lamente l'âme quand elle perd la grâce.

 

Starets Silouane  Vie-doctrine-Ecrits page 298

Que nous vivions selon ta sainte volonté !

O Seigneur, fais que, soutenus par la grâce du Saint-Esprit, nous vivions selon ta sainte volonté !

Lorsque la grâce est avec nous, elle fortifie notre esprit; mais quand nous la perdons, nous découvrons notre faiblesse.

Nous voyons que, sans Dieu, nous  n'arrivons même pas à avoir une bonne pensée.

Ô Dieu miséricordieux ! Tu connais notre fragilité !

Je te le demande : donne-moi un esprit humble; car, dans ta miséricorde, tu donnes à l'âme humble la force de vivre selon ta volonté.

Tu révèles alors tous tes mystères ; tu lui donnes de te connaître, de comprendre de quel amour infini tu nous aimes.

Comment savoir si l'on vit conformément à ta volonté, ô mon Dieu ?

Voici un indice : si la privation de quelque chose t'afflige, c'est que tu n'es entièrement abandonné à la volonté de Dieu, tout en ayant, peut-être, l'impression de vivre selon sa volonté.

Celui qui vit selon la volonté de Dieu ne se fait souci pour rien.

Et s'il a besoin  de quelque chose, il se confie lui-même ainsi que cette chose à Dieu.

S'il n'obtient pas ce dont il éprouve le besoin, il reste tout calme, comme s'il l'avait.

L'homme qui est ainsi abandonné à la volonté de Dieu, celui-là ne craint rien : ni l'orage, ni les brigands, rien !

Et quoi qu'il arrive, il se dit : "Cela plaît à Dieu".

S'il est malade, il pense : "C'est le signe que cette maladie m'est nécessaire, sinon Dieu ne me l'aurait pas envoyée."

C'est ainsi que l'on garde la paix, tant dans l'âme et le corps.

 

Starets Silouane Vie-Doctrine-Ecrits pp 309-310

 

Le Seigneur est avec toi qui te mène.

 

C'est un si grand bien que de s'abandonner à la volonté de Dieu.

Alors seulement le Seigneur est dans l'âme: il n'y entre point d'autres pensées.

Alors la prière devient pure, le cœur ressent l'amour de Dieu : quand bien même le corps reste serait indisposé.

Quand l'âme s'est entièrement abandonné à la volonté de Dieu, le Seigneur lui-même commence à la guider.

L'âme est alors directement instruite par Dieu, tandis que qu'autrefois elle l'était par des maîtres et par l'Ecriture.

Mais il est rare que le Maître de l'âme soit le Seigneur lui-même, qu'il l'instruise directement par l'Esprit-Saint.

Peu nombreux sont ceux qui l'expérimentent : ceux-là uniquement qui vivent selon la volonté de Dieu.

La chose la plus précieuse au monde c'est de connaître Dieu et de saisir, du moins partiellement sa volonté.

L'âme qui a connu Dieu doit, en tout, s'abandonner à la volonté de Dieu et vivre devant lui dans la crainte et l'amour. Dans l'amour, car le Seigneur est amour. Dans la crainte, car il faut veiller à ne pas offenser Dieu par quelque mauvaise pensée.

Ô seigneur, fais que, soutenus par la grâce du Saint-Esprit, nous vivions selon ta sainte volonté.

Dieu miséricordieux, tu connais notre fragilité; je te demande, donne-moi ton esprit humble; car, dans ta miséricorde, tu donnes à l'âme humble, la force de vivre selon ta volonté. Tu lui révèles tes mystères ; tu lui donnes de te connaître et de comprendre de quel amour infini tu nous aimes.

Frères, comment savoir si l'on conformément à la volonté de Dieu ? Tout en ayant, peut-être, l'impression de vivre selon sa volonté.

Celui qui vit selon la volonté de Dieu ne se fait du souci pour rien, il se confie à Dieu pour tout.

On connaît l'amour par l'Esprit Saint

On connaît l'amour par l'Esprit Saint. Et le Saint-Esprit, l'âme le reconnaît à sa paix à sa douceur. Oh! comme nous devons remercier Dieu de son grand amour pour nous ! Pensez donc, frères très aimés, c'est à une âme pécheresse que le Seigneur donne le Saint-Esprit et permet de connaître sa bonté. Et pour connaître Dieu, on n'a pas besoin de richesses, il faut seulement aimer son prochain, avoir un esprit humble, être sobre et obéissant; grâce à ces bonnes dispositions, le Seigneur nous donne de le connaître. Et que peut-il y avoir au monde de plus précieux que cette connaissance? Connaître Dieu, savoir comme il nous aime comment il nous élèves spirituellement?

Où pourrait-on trouver un père qui accepterait de mourir sur une croix pour les crimes de ses enfants? Habituellement, un père est attristé et plaint son fils qui doit être châtié à cause de ses crimes ; mais bine qu'il ait pitié de son fils, il lui dira tout de même : tu n'as pas bien agi ; il est juste qu tu sois puni pour tes mauvaises actions".

 

Le Seigneur, lui ne nous dira jamais cela. A nous aussi comme à l'apôtre Pierre, il dira : "M'aimes-tu ?" De même au paradis, il demandera : "M'aimez-vous?" Et tous répondrons : "Oui, Seigneur, nous t'aimons. Tu nous a sauvés par tes souffrances sur la croix, et maintenant tu nous as donné le royaume des cieux. "

Et au ciel, personne n'aura honte Adam et Eve après la chute mais il n'y aura que douceur amour et humilité. Non pas une humilité telle que nous la voyons maintenant, lorsque nous nous humilions et que nous endurons des reproches, ou quand nous nous estimons pire que tous; mais tous auront l'humilité du Christ, qui est inconcevable pour les hommes, sauf pour ceux qui l'ont connue par l'Esprit Saint.

 

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les hommes ne demandent pas la paix du Seigneur. Le Seigneur nous aime tant qu'il ne nous refusera rien. Autrefois je ne le savais pas et je pensais : le Seigneur va-t-il s'occuper de moi alors que je l'ai tellement offensé? Mais mon âme fut remplie par l'amour divin et par la douceur du Saint-Esprit, et avec une telle profusion  que si le Seigneur m'avait demandé : "Veux-tu que je te donne encore de mon amour et de la grâce du Saint-Esprit ? mon âme aurait dit : "Tu vois, Seigneur, je ne peux supporter davantage, sinon je mourrai." Et si la merveilleuse bonté du Seigneur est tellement généreuse même pour un pécheur, que dire alors des Saints? Quelle grâce doivent-ils avoir?

 

Starets Silouane - Vie- Doctrine - Ecrits pp: 346-347

 

Pourquoi j'écris

 

J'écris la vérité parce que j'aime les hommes.

En effet, mon cœur souffre pour eux

Si je peux aider une telle personne à trouver le chemin qui sauve, je remercie toujours Dieu.

Ô peuples de la terre !

J'ai soixante douze-ans, je vais bientôt mourir.

J'écris pour vous sur la tendresse de Dieu.

Par le Saint-Esprit, le Seigneur m' a fait connaître cette tendresse.

Et le Saint-Esprit m'a appris à aimer tous les hommes.

Je vous dis la vérité : je ne trouve rien de bon en moi

J'ai fait beaucoup de péchés, mais le Saint-Esprit les a effacés.

C'est l'amour de Dieu qui m'a poussé à écrire.

Aucune pensée mauvaise n'est venue en moi pour m empêcher d'écrire

Quand j'écris un mot, je ne connais encore le suivant

Mais celui-ci naît en moi et je l'écris.

J'écris de la part de Dieu. Oui, c'est vrai. Le Seigneur lui-même sait que je dis la vérité.

 

Starets Silouane, Vie - doctrine - Ecrits trad. Moniales de Wisques.

 

 

 

 

 

 

 

 



17/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion