02 août 2015; Dixième dimanche après la Pentecôte

Dixième dimanche après la Pentecôte

Evangile

Matthieu 17.14-23

En ce temps-là, un homme s'avança vers Jésus et lui dit en tombant à genoux; Seigneur, aie pitié de mon fils, car il est lunatique et il souffre cruellement; il tombe souvent dans le feu et souvent dans l'eau. Je l'ai présenté à tes disciples, mais ils n'ont pu le guérir. En réponse Jésus s'exclama: " Engeance incrédule et pervertie ! Jusques à quand serai-je avec vous? Jusques à quand devrai-je vous supporter? Amenez-le-moi ici. Jésus menaça, et le démon s'éloigna, et dès ce moment l'enfant fut guéri. Alors les disciples, s'approchèrent de Jésus, lui demandèrent en privé: "Pourquoi nous autres, n'avons-nous pu l'expulser? Il leur dit : " C'est à cause de votre manque de foi. Car, je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi gros comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : "Déplace-toi d'ici à là, et elle se déplacerait: et rien ne vous serait impossible. Mais cette espèce de démons, on ne le fait sortir que par le jeûne et l'oraison."

Et tandis qu'ils parcouraient la Galilée, Jésus leur dit :

" Le Fils de l'homme doit être livré aux mains des hommes, ils le feront mourir, et le troisième jour, il ressuscitera". 


 

Apôtre

1 Corinthiens 4.9-16

Frères,

je pense que Dieu nous a mis, nous les apôtres, non au premier rang, mais au dernier: nous voici, tels des condamnés à mort exhibés sur la scène du monde, pour servir de spectacle aux anges et aux hommes. Ainsi à cause du Christ, nous passons pour fous, tandis que vous passez pour de sages chrétiens. Il nous revient d'être faibles, et à vous, d'être forts. Vous êtes à l'honneur et nous dans le mépris. Jusqu'à présent, nous avons à souffrir la faim, la soif, le dénuement, les mauvais traitements, l'absence de domicile fixe, et nous peinons à travailler de nos propres mains. On nous insulte, et nous bénissons, on nous persécute, et nous l'endurons: on dit du mal de nous, et nous intercédons. On nous traite encore à présent comme les déchets du monde, comme le rebut de l'humanité. Ce n'est pas pour vous faire honte que j'écris cela, mais pour vous avertir, comme mes enfants bien-aimés. Eussiez-vous, en effet, des milliers de maîtres, pour vous instruire dans la foi au Christ, en lui vous n'avez pas plusieurs pères, car c'est moi qui par l'annonce de sa parole, vous ai engendrés dans le Christ Jésus. Je vous exhorte donc à devenir mes imitateurs, comme je le suis moi-même du Christ.


   

   communion des fidèles.png



16/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres